Beaucoup de travail encore avant le futur hôpital

Le tout nouveau directeur général du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Vaudreuil-Soulanges, Michel Lapointe, parle d’une importante somme de travail avant de voir poindre le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges.

Actuellement, dans Vaudreuil-Soulanges, il y a un médecin omnipraticien pour 3225 citoyens. « Nous devons devenir un pôle d’attraction pour attirer les spécialistes, mais aussi les médecins omnipraticiens, soutient le directeur général. Nous devrions en avoir 31 dans le nouvel hôpital pour bien desservir la population. Selon les chiffres, Québec pourrait en fournir cinq nouveaux par année. Si bien que, dans sept ans, nous aurions 35 médecins, sans toutefois compter ceux qui prendront leur retraite entre-temps. »

Parmi les autres défis à relever d’ici les sept ou huit prochaines années, soit d’ici l’ouverture prévue de l’hôpital, il faudra créer des emplois, des services additionnels. « Avec un nouvel hôpital, ce sont 3000 nouveaux emplois. Ces gens qui vont travailler à l’hôpital, ils ont des conjoints. Ceux-ci devront travailler ailleurs, préférablement dans la région. Ils devront faire leur épicerie. Leurs 1700 enfants devront aller à l’école. Les parents devront inscrire leurs jeunes dans des CPE. C’est tout ça qu’il faut voir venir », avance Michel Lapointe.

Suite…