Bientôt: de la bière biologique à Rigaud

Deux artisans en charpenterie traditionnelle  sont sur le point de commercialiser des bières par le truchement de leur nouvelle microbrasserie Le Castor. Leur microbrasserie sera biologique.

Daniel Addey-Jibb et Murray Eliott y investissent près de 400 000$. Les brasseurs artisanaux ont fait appel au maître brasseur Michel Gauthier, lequel agit comme consultant. Pour le démarrage de leur nouvelle PME, les deux hommes d’affaires ont pu compter sur l’aide de la BDC qui a augmenté la marge de crédit hypothécaire pour payer les rénovations. Le CLD a consenti à la microbrasserie un prêt de 60 000$ dont les intérêts atteignent 11%. «C’est beaucoup, mais ce sont les seuls qui ont accepté de nous prêter un tel montant», dit Daniel Addey-Jibb.

«C’est de l’argent qui vient d’un fonds de capital de risque, d’où le taux à 11%. La bonne nouvelle, c’est que les entrepreneurs profitent d’un moratoire de six mois, où ils n’auront que les intérêts à payer. Ce moratoire peut être reconduit si besoin est», explique Karina Verdon, commissaire en dévelopement économique au CLD Vaudreuil-Soulanges.Le CLD, dit-elle, n’a pas hésité une seconde lorsque Daniel Addey-Jibb et Murray Eliott lui ont proposé l’idée de fonder une microbrasserie. «Ce sont des entrepreneurs qui nous ont prouvé leur sérieux depuis 10 ans. Leur projet est intéressant et il est différent du fait que leur production sera biologique. Je crois d’ailleurs qu’il n’y a que deux microbrasseries biologiques au Québec», affirme Mme Verdon.

Article complet