Boom économique attendu avec l’autoroute 30?

La Presse Affaires affirme que la Vallée du Haut-Saint-Laurent devrait enfin connaître le boom économique entourant le parachèvement de la nouvelle autoroute 30. Dans un portfolio consacré à cette grande région, Régis Martel, économiste à Emploi-Québec, affirme que les années 2012 et 2013 seront à surveiller.  En raison de sa situation géographique, la région, qui cherche à devenir un important pôle de logistique et de transport, verra ses efforts récompensés grâce à la mise en place de deux centres de transport intermodal qui devraient, à court terme, créer près de 2000 emplois directs et indirects.

Le plus important projet créateur d’emplois sera la construction- au début de 2013- du centre intermodal du Canadien Pacifique dans la municipalité des Cèdres. Ce projet de 300 millions devrait créer près de 1700 emplois directs et indirects.

De plus, la VHSL abritera le premier, et par conséquent le plus important, parc éolien dans l’extrême sud du Québec. Kruger Énergie prévoit elle aussi investir 300 millions dans la construction d’un parc éolien situé dans les municipalités de Saint-Constant et Saint-Isidore. Dans la foulée, entre 50 et 70 emplois seront créés.

D’autres projets d’envergure sont également dans les cartons des entreprises de la région. La société allemande Süd-Chemis investira quant à elle environ 78 millions à Candiac dans la construction d’une nouvelle usine de produits chimiques servant à fabriquer des batteries pour les voitures électriques. Une cinquantaine de personnes, principalement des opérateurs et des scientifiques, seront embauchées.

Bref, les retombées économiques entourant la nouvelle 30 n’ont pas fini de se faire sentir, croit Régis Martel. «On n’a pas encore vu l’impact de délocalisation. La 30 ne va pas créer de nouvelles richesses. Elle va provoquer des déplacements. Et quand le flux de circulation va réellement commencer, ça va décupler la délocalisation», dit-il.

Article complet