Noir et Blanc (chronique de Liliane Besner)

Le voile se lève peu à peu sur les détails entourant cet événement mais les informations sont dévoilées au compte-gouttes.

La date historique est déjà connue: ce sera vendredi le 21 septembre 2012. Si vous avez un voyage d’affaires prévu ce jour là,nous vous conseillons fortement de le reporter. Et si vous avez un rendez-vous au Sommet avec un dirigeant important, nous comptons sur vous pour l’inciter à vous libérer et à se libérer par la même occasion pour assister à cette soirée mémorable. S’il éprouve des réserves, vous pouvez lui confirmer que Barack Obama lui-même a déjà « étrenné » sa tenue de circonstance pour l’événement.

 

Tenue de circonstance?  Voilà un nouvel élément du puzzle. Le thème sera NOIR ET BLANC et la tenue sera à ces couleurs, comme le président l’a bien compris (ici je parle du président Obama mais je confirme que le président Pilon endosse aussi cette idée). On ne connaît toujours pas les détails de l’événement mais on sait comment s’habiller. C’est un début.

 

 

 

NOIR et BLANC. Très simple mais très complexe en même temps car il y a une infinité de combinaisons possibles.  Monsieur peut être tout noir ou tout blanc ou moitié noir, moitié blanc. C’est selon. Il en va de même pour Madame. Elle peut jouer le ton sur ton ou bien jouer sur les deux tableaux (noir ou blanc). Et là encore, il y a une infinité de possibilités pour les dames comme pour les hommes.

Sur le registre du noir et blanc, on trouve le rayé, le pied-de-poule, le domino, le petit pois, le zébré, le fléché, le « chamarré » et j’en passe. Sur le plan des textures, les choix sont infinis, allant du satiné au velouté au plissé et au frisonné (comme la robe de Michelle Obama) jusqu’au plastifié avec têtes noires pour les gothiques.

 

Pour les plus punks de nos membres, la jambe gauche en noir et la jambe droite en blanc (avec taches de peinture noire s’entend) sera accepté, si vous y tenez. Et les accessoires?  Là encore, tout est possible, à condition bien sûr de rester dans le ton.

Que l’on choisisse de regarder le monde de haut ou bien de rester sur le plancher des vaches, on a le choix entre l’escarpin-échasse à plateforme ou la simple ballerine tout-aller.  Entre les deux « hauteurs », il y a aussi une infinie variété de niveaux possibles. En passant, j’ai remarqué que Michelle Obama portait plus souvent les ballerines que les plateformes. Quand on y pense, elle est déjà assez haute là où elle est sans avoir besoin d’aiguiser ses talons…

 

Comme on doit tout prévoir, la pluie n’est pas exclue. D’où l’importance d’apporter son parapluie de circonstance pour ne pas que l’orage souille votre cravate des grands jours.

 

 

 

 

 

 

Mais le comble de la prévoyance, c’est cette maman-chien de Soulanges qui a récemment mis bas à quatre adorables chiots déjà parés des tenues prescrites pour ne pas manquer la fête! Que d’opportunisme dans cette planification de naissances. Toutefois, le comité organisateur n’a pas encore statué sur la question de l’admission des animaux de compagnie. Cette épineuse question sera sans doute fort discutée au sein de l’organisation comme bien d’autres encore.

En attendant d’en savoir plus à ce sujet, nous venons d’apprendre que l’activité se tiendra à la cabane à sucre Marc Besner, lieu très couru du jet-set de la grande agglomération de Soulanges et du gratin des environs. Autre info de dernière heure sortie tout droit du fil de presse: ce sera un menu 5 services. Quelle bonne idée de thème pour notre prochaine chronique de Gala! À suivre…

Une réponse à “Noir et Blanc (chronique de Liliane Besner)”

  1. avril 27, 2012 le 2:29 , Francois Rancourt a écrit :

    Bravo

    Excellent article

Laisser un commentaire